Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

 

Quels symptômes ? Quels troubles ? 

Les symptômes varient en fonction de l'âge et de l'usage. En voici une liste indicative.

Chaque individu est unique, c'est pourquoi les symptômes recensés ci-après ne sont ni exhaustifs, ni propres uniquement à la surexposition aux écrans

Chez l'enfant

  • Dépendance voire addiction à l'écran

  • Baisse des interactions, enfant « dans sa bulle »

  • Réceptivité aux stimuli environnementaux limitée

  • Pas de réponse à l’appel de son prénom

  • Difficultés à croiser le regard

  • Retard de communication et de langage

  • Echolalie (répétition) de mots, de chiffres, de phrases plaquées 

  • Incompréhension de consignes simples

  • Difficulté de contact avec les autres enfants

 

 

  • Absence d’intérêt pour les jeux correspondant à l’âge

  • Activités spontanées, pauvres et répétitives

  • Gestes inadaptés et répétitifs

  • Intolérance à la frustration

  • Inhibition ou au contraire agitation, et/ou déficit d’attention

  • Maladresse dans la motricité fine : dessins, cubes, puzzles

  • Manque d'imagination

  • Troubles de l’attachement (pour les 0-2 ans)

  • Difficulté à l’endormissement, réveils nocturnes

Chez l'adolescent

  • Difficulté à suivre à l‘école, baisse des résultats scolaires, voire décrochage scolaire

  • Dégradation des relations sociales, tendance à l’isolement vis-à-vis du cercle familial et amical

  • Réactions violentes à l’arrêt des écrans

  • Fatigue importante, trouble du sommeil, difficulté à s'endormir, manque de sommeil

  • Trouble de l’attention, de la concentration, troubles liés aux apprentissages

  • Hyperactivité ou au contraire inhibition, mutisme  

  • Intolérance à la frustration, à l’ennui, à l’attente 

 

  • Agressivité, violence verbale ou physique dûe au visionnage de contenu violent (film, jeux vidéos..)

  • Confusion du monde virtuel et réel, trouble de l’identité

  • Baisse de l’estime de soi, repli sur soi, solitude, dépression voire suicide

  • Harcèlement via les réseaux sociaux

  • Traumatisme, ou comportement sexuel inadapté dû au visionnage de contenu pornographique

  • Sédentarité : moins d’activités physiques en extérieur pouvant entraîner l’obésité

Chez l'adulte

  • Dégradation de la qualité de la relation, tendance au phubbing : "présent physiquement, absent mentalement"

  • Tendance à l'isolement vis-à-vis du cercle familial et amical

  • Parents absorbés par les écrans et moins disponibles pour leurs enfants

  • Fatigue, migraines

  • Dépendance voire addiction aux smartphones, aux jeux vidéos, aux séries...

  • Baisse de l'estime de soi liée à l'usage des réseaux sociaux   

cjspa

  • Troubles de la concentration

  • Troubles de la vue : fatigue, dégénérescence maculaire, vision brouillée, sécheresse et irritation des yeux, modification du nombre de clignements des paupières, maux de tête

  • Accidents : de la route (au volant ou piéton), domestiques, et selfies

  • Immobilité et sédentarité pouvant entraîner l'obésité, baisse des capacités cardiaques, diabète

  • Surcharge informationnelle, "workaholism" (addiction au travail)

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus